|
victor

Actualité

blog codéine

Victor, c'est quoi le purple drank ?



Tweeter

 

Un lundi matin pluvieux de novembre 8h30, j'ouvre la grille de la pharmacie et un patient attend déjà, c'est parti !!

 

- Bonjour, vous êtes bien matinal Monsieur Macronouille !

- MMMHHHHH !

- Pardon ?

- J'ai du mal à parler, j'ai une rage de dent !

- Mince, c'est douloureux ça et alors pour avoir un rendez-vous chez le dentiste accrochez-vous !!

- M'en parlez pas, c'est pas avant trois semaines. Donnez-moi une boite de Prontalgine s'il vous plait.

- Non !

- Vous en avez  ! Alors une boite de Migralgine !

- Non !

 

« Comment ça non !!! Vous n'en avez aussi ? »

« Si j'en ai plein mais elles ne sont pas à vendre »

 

Et non, vous n'êtes pas dans un sketch de Chevallier et Laspales.

- Mais qu'est-ce que vous me racontez, cela fait des années que j'en prends de la Prontalgine.

- C'est de la faute du purple drank !

- C'est quoi ça ?

- Le purple drank est un mélange associant du sirop contre la toux à base de codéine ou de dextromethorphane avec des comprimés de codéine et un soda avec ou pas de l'alcool.
Cette bonne invention nous vient tout droit des USA. Ces sirops contiennent souvent un colorant violet d'où le nom purple.
Ce cocktail est très à la mode chez les jeunes : pas cher et sensations apparemment forte qu'un joint.
En France, le mélange consiste à mélanger un sirop à base de codéine disponible librement en pharmacie, y ajouter un anti-histaminique disponible aussi librement en pharmacie on y ajoute ou pas des comprimés de codéine et un soda comme le Sprite.

- Ouaouhh ! Je ne connaissais pas ! Mais c'est quoi le rapport avec mon mal de dent ?

- Et bien le 2 mai de cette année une jeune fille de 16 ans est décédée suite à une overdose de médicaments à base de codéine.
Suite à de nombreuses réactions contre ces nouvelles drogues des ados en vente libre et pétition, la nouvelle ministre de la santé Agnès Buzyn a signé le 12 juillet un arrêté ministériel à effet immédiat pour arrêter la vente libre de tous les médicaments contenant de la codéine, du dextromethorphane, de l'ethylmorphine et de la noscapine comme le Neocodion, la Migralgine, la Prontalgine, l'Euphon, le Codoliprane...

 

« Mais moi je n'en prends pas pour me droguer mais pour me soulager car j'ai mal »

 

- Je le sais bien et en tant que pharmacien je peux vous dire que nous sommes remontés. Déjà parce-que nous n'avons pas été concertés et nous avons maintenant un problème concernant la prise en charge en pharmacie des douleurs intenses comme votre cas ou des céphalées, mal de dos.
Il ne nous reste que de l'ibuprofène et du paracétamol. Je pense que notre rôle est de faire la différence entre la personne qui prend ces produits pour soulager une douleur et d'autres à usage de drogue.
Nous savons très bien qu'une grosse majorité des personnes achetant du Néocodion en comprimé ne l'utilisait pas contre la toux sèche.

- Mais si il vous en reste, vous pouvez quand même m'en donner, je ne dirai rien !

- Ça aussi cela m'énerve. Ce n'est pas le principal problème mais nous nous retrouvons avec des stocks énormes qui ne sont ni rappelés comme quand il y a des problèmes de lot ni repris par les labos.
Du jour au lendemain, on se les retrouve sur les bras. Ce qui fait une perte assez conséquente. La moindre des choses serait que les laboratoires récupèrent leur marchandises et cela empêcherait certains pharmaciens d'en vendre encore malgré l'interdiction. En tout cas dans notre pharmacie nous respectons la réglementation. La santé avant tout.

 

« Je vous comprends. Il faut donc que j'aille voir le médecin pour avoir une prescription.
En tout cas, cela ne va pas empêcher ces jeunes de trouver autre chose pour se droguer ! »

 

- Je suis bien d'accord avec vous ! Je crains que ces jeunes qui utilisaient ces cocktails à but festifs ou pour stabiliser une ancienne addiction ne se tournent vers d'autres filières dangereuses et sans direct avec un professionnel de santé.
Nous pouvions avoir un lien avec ces jeunes et les encadrer mais comme on ne nous a pas demandé notre avis...

D'ailleurs en tant que pharmacien, j'ai un dernier coup de gueule. Il est contre le site 1001cocktails.
Dans une de leur page, ils indiquent comment réaliser le purple drank avec l'histoire du cocktail et les variantes.

Je trouve cela honteux surtout quand vous lisez la page : « nous ne vous donnerons pas les ingrédients » mais en haut de page est écrit : sirop contre la toux + limonade et voici le dernier paragraphe, je cite :

 

« Mais si ces sirops sont très faciles d'accès sans ordonnance, ils n'en restent pas moins dangereux.
La dépendance à la codéine est moins forte que d'autres drogues, mais une prise trop fréquente provoque des complications à l'estomac, et le sentiment de manque peut progressivement mener à la prise d'autres substances fortes ».

 

Donc non, ces sirops ne sont disponibles en vente libre. Le problème ce n'est pas qu'ils peuvent être dangereux mais MORTELS si mal utilisés.
La dépendance à la codéine est moins forte que d'autres drogues : messieurs du site avez-vous les compétences médicales pour tirer ces conclusions et je ne pense pas que ce soit un bon argument pour ne pas inciter à la consommation.

Donc au lieu de raconter des bêtises commencez tout simplement à enlever ces cocktails de votre site comme nous de nos rayons.

 


Retour

Livraison

box livraison

Paiement sécurisé

boxpaiementsecurise

Hébergement sécurisé

boxhebergementsecurise

Service Client

Du lundi au vendredi de 9h à 18h
telephone
numéro non surtaxé

http://www.biceps-ua.com

узнать больше biceps-ua.com

Нашел в интернете авторитетный интернет-сайт про направление лучший табак для кальяна www.biceps-ua.com